FANDOM


Méléagant

Méléagant
Nom Méléagant
Nom original Méléagant
Surnom La Réponse, L'Homme en noir
Informations Biologiques
Genre Masculin
Espèce(s) Humain
Cheveux Blancs
Yeux Noirs
Vocabulaire Correct
Culture générale Bonne
Affiliés Arthur
Affiliation Lancelot du Lac
Première Apparition
Dies Irae {{{Première Dies Irae}}}
PSérie {{{Première Série}}}
DSérie Carlo Brandt
Joué par
Joué par Carlo Brandt
Galerie d'images

Méléagant est un personnage secondaire apparaissant dans les livres IV, V et VI. Il est « le dieu des morts solitaire des frayeurs » et « l’Homme en noir », la réponse des dieux à la faute qu’a commise Arthur avec Mevanwi, son épouse illégitime lors du Livre IV.

DescriptionModifier

Méléagant livreiv

Personnage énigmatique et ambigu, Méléagant prend Lancelot sous son aile dès la fin du Livre IV. Cependant, ce dernier ignorera l’identité de cet « homme en noir » pendant un certain nombre d’épisodes avant que Méléagant ne consente, finalement, à révéler son nom. Il serait la vengeance des dieux pour ce méfait, mais pas de tous les dieux, comme il l’explique à Lancelot.

Il amène et présente la Dame du Lac à Lancelot, mettant en route l’engrenage résolu au dernier épisode. Il guidera aussi Arthur et lui présentera son père adoptif, lui fera croire qu’il est stérile. Enchanteur ou divinité, sa nature est encore plus ambiguë. Méléagant est capable de prévoir l’avenir, ce qu’il révèle dès le dernier épisode du Livre IV.

Il se servira par ailleurs de cette aptitude pour forcer Lancelot à affronter — et à tuer — un voyageur pris au hasard, qui se révélera être Lionel de Gaunes, frère de Bohort et cousin de Lancelot. Ce dernier renoncera finalement à tuer son propre cousin, ce qu’apparemment Méléagant avait également prévu. Quoi qu’il en soit, il pousse Lancelot vers le côté le plus obscur de sa personnalité et, manifestement, s’en amuse, quoi qu’il semble penser que le Chevalier Blanc, dur et caractériel, est régulièrement décevant.

S'il est la « Réponse » des dieux, et comme il peut voir l’avenir, il est leur instrument, celui qui met en marche leur machine. Il pourrait être le dieu de la mort, avec sa personnalité à l’apparence cruelle et malfaisante. Pour dénouer finalement ce conflit, il a mission de pousser Arthur et Lancelot jusqu’au bout. Cependant il révélera qu’il ne tire aucune satisfaction ou intérêt dans la mort des gens, mais uniquement dans « leur sabordage ».

Il est celui qui « accompagne » et « provoque » le suicide de César (Lacrimosa: Livre VI), un modus operandi du suicide « par ouverture des veines » qu’il appliquera à Arthur (La Rivière Souterraine). Ce dernier tentant en effet de mettre fin à ses jours selon cette même procédure au terme du livre V. Il invite Lancelot à se « débarrasser » de la forteresse de Kaamelott, de la Table Ronde et des chevaliers investis jusque là dans la quête du Graal (Livre VI « Dies Irae »).

ApparitionModifier

a venir